27/06/2015

En octobre, choisissez de tourner le dos au pétrole !

Le pétrole finance indirectement le terrorisme! Il est pourtant possible de nous passer des énergies fossiles en choisissant nos représentants à Berne en octobre prochain.


Chaque fois que nous faisons le plein de carburant de notre véhicule, une partie de notre argent part dans les poches d’organisations terroristes.

Il est donc grand temps d’ouvrir les yeux sur cette réalité et d’arrêter de nous accrocher autant à l’or noir.

Il est temps d’agir car en matière de financement du terrorisme par l’or noir, le cas de l’organisation « Etat Islamique » est révélateur. Nous savons aujourd’hui qu’EI a réussi à financer son armement et ses opérations terroristes grâce à la vente directe de pétrole en contrebande ainsi que par un soutien important des pays producteurs de pétrole.

 

 Souhaitons-nous continuer à financer ces meurtriers?

 

Cette question n’est pas anodine. A l’heure où la Suisse est en difficulté, notamment à cause sa devise forte, nous voyons se manifester les conservateurs qui prônent le retour à la dérégulation complète de l’économie.

 

Leurs idées nous mèneront à l’abolition des avancées environnementales réalisées ces dernières décennies et cela, au nom d’une vision court-termiste addicte du pétrole bon marché provenant de pays peu scrupuleux en matière de droits humains.

 

Quant aux progressistes, ils sont actuellement sanctionnés dans les prévisions électorales pour leurs idées visant à réduire la gourmandise de la Suisse en énergie fossile.

Ces progressistes militent chaque jour pour faire de notre faiblesse économique, le franc fort, une force pour la transition énergétique.

 

Comment ? Leur idée est d’emprunter des capitaux étrangers à un taux d’intérêt nul ou extrêmement faible qui alimenteront un fonds privé-public pour la transition énergétique.

 

Ce fonds investira dans les projets rentables qui nous détourneront du fossile.

Ce projet concret a deux grands avantages : 

  1. réduire notre dépendance au pétrole et donc réduire notre participation au financement du terrorisme
  2. développer les emplois dans la filière des cleantechs (technologies propres) dont SolarImpulse et nos startups sont les porte-drapeaux. Leurs compétences vont de l’assainissement énergétique des bâtiments à la réalisation de centrales d’énergies renouvelables.

Tout cela, rappelons-le, sans faire porter le fardeau financier sur les épaules de nos citoyens car le financement proviendra des investisseurs qui rêvent de faire garder leur argent dans un pays aussi stable que la Suisse!

 

La confédération a d’ailleurs déjà fait une première expérience en avril en empruntant 232 millions de francs à un taux d’intérêt négatif de -0.055% sur 10ans. Cela signifie que la Suisse sera payée plus d’un million de francs pour garder cet argent en sureté. Imaginez donc ce que nous pourrions faire en empruntant les 5 à 6 milliards de francs nécessaires à réussir notre sortie complète du nucléaire ? Ceci d’autant plus que nous payons aujourd’hui 10 millards de francs par année en énergie fossile à des pays qui n’ont pas les mêmes valeurs en matière de droit de l’Homme.

 

Il est temps de profiter de cette force pour en faire quelque chose de bénéfique à la fois pour l’économie mais aussi pour la société.

 

Le choix est donc entre vos mains!

 

En octobre, vous aurez un choix à faire qui sera crucial pour le futur du pays. En effet, vous choisirez qui vous représentera au Parlement national et donc qui décidera de la direction du pays !

 

Il est donc dans votre possibilité de réduire le soutien aux pro-énergies fossiles et de faire élire les progressistes qui donneront un nouveau souffle à notre économie tout en le sortant de sa dépendance aux énergies sales.

 

Là est votre choix. Là est mon choix.

Les commentaires sont fermés.